Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nos Articles Par Thèmes

30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 18:17

 C’EST L’HISTOIRE D’UN TROU….

 

L’incident :

Jeudi 5/01 vers 7h00… patatras, le sol s’effondre sous le camion benne des éboueurs, une roue arrière a basculé dans un trou de la chaussée à l’angle de l’allée  des 7 Peupliers et de l’allée des Soudanes. 

Heureusement, aucun blessé n’est à déplorer parmi les éboueurs !

Les bons réflexes :

Moins d’une heure après, Daniel DERIOT, Adjoint au Maire en charge notamment des Travaux, a déjà fait mettre en place un périmètre de sécurité avec des barrières pour interdire l’accès des véhicules au carrefour.

Les dégâts :

C’est un trou d’environ 7m de profondeur et 3m de diamètre, dans lequel on voit passer : une canalisation de gaz et un câble électrique de haute tension intacts, et un conduit d’eau d’assainissement qui lui a été rompu.

         Très vite dans la matinée vont se regrouper sur les lieux, autour de l’équipe communale : la Police, les Pompiers et les représentants des différents concessionnaires concernés (EDF, GDF, SEVESC pour l’assainissement, et IGC ou Inspection Générale des Carrières de Versailles).

         L’IGC est effectivement concernée puisque l’effondrement s’est produit dans une zone où le sous sol est sillonné d’anciennes carrières de calcaire remblayées (la zone est dite « faiblement exposée » au risque d’effondrement).

Le diagnostic :

          Il s’est produit ce que l’on appelle « un fontis », ou effondrement du sol localisé, qui se forme ainsi :

-      d’abord, une poche vide (ou « cloche ») s’est creusée dans le sous-sol au cours du temps à partir d’un tassement du remblai, sans doute au-dessus d’une ancienne galerie,

-      puis des éboulis successifs vers cette poche ont progressivement ouvert une galerie, une sorte de cheminée qui monte peu à peu vers la surface du sol…

-      jusqu’à ce qu’une lourde charge vienne faire s’effondrer le sol fragilisé (le camion benne pèse 26 tonnes !!).

L’inspecteur de l’IGC a fait effectuer 3 sondages dans le sol répartis autour     du trou, à quelques mètres de distance : 2 sondages sur les 3 ont révélé des vides, induisant un fontis en préparation !

Les responsables communaux pouvaient se féliciter d’avoir d’emblée installé le périmètre de sécurité car la zone à proximité du trou était fragilisée ; ce périmètre de protection a été très vite encore élargi et finalisé (panneaux de déviation…).

 

 Les travaux :

D’abord, il a fallu dégager le camion benne dont la roue arrière restait piégée dans l’effondrement : un camion grue est venu le tracter en s’approchant -avec ses 30 tonnes- le moins possible du trou.

Puis les travaux ont été assurés par des sociétés de travaux publics (remblaiement et bouchage du trou) et d’ingénierie géotechnique du sol (sondages, injections de béton…).

En premier lieu, il a fallu sonder pour établir le diagnostic, puis sécuriser la conduite de gaz mise à nu par l’effondrement, et rétablir l’écoulement d’eau d’assainissement par dévoiement.

Les travaux de remblaiement peuvent commencer dès Lundi 30/01 ; ils devraient durer environ 4 jours.

Puis interviendront les travaux  visant à renforcer la voirie alentour : il est prévu de creuser 31 puits d’injection de béton pour « armer » le sous sol.

Enfin, autre  précaution, 6 sondages supplémentaires seront effectués à la demande de la mairie : 4 dans l’allée des Soudanes, et 2 dans l’allée des 7 Peupliers.

Ces travaux prendront fin vers le 15 Février et, théoriquement, la circulation devrait être rétablie à ce moment là.

 

         L’addition !!

Le montant prévu à ce stade pour les travaux est de 100.000 Euros environ, dont près de 80% consacrés à la partie spécifique des sondages et injections de béton.

La totalité est à la charge de la commune, propriétaire des voies.

 

A noter que le 1/02, la Mairie organisera une rencontre entre l’IGC et les syndics des 2 immeubles des Clos proches du trou ; l’IGC proposera une offre de vérification par sondages pour ces parties privées (pour les constructions privées, les propriétaires reçoivent une subvention de l’Etat de 30% du montant des travaux).

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Louveciennes Energie - dans news
commenter cet article

commentaires