Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nos Articles Par Thèmes

29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 12:21

Le mécanisme budgétaire.

 

- d’abord, a lieu le débat d’orientations budgétaires (conseil du 9 février 2012) où le maire présente une 1ère ébauche des chiffres 2012, en les situant entre le rappel des chiffres réalisés les années antérieures et ceux prévus pour les années à venir. Le maire expose ici les principaux chiffres 2012  et sa politique budgétaire qui les motive ;

 

- ensuite (conseil du 29 mars) le conseil municipal examine vraiment en détail puis vote les chiffres du budget 2012 dit « budget primitif » proposés par la commune.

 

Il faut noter que les conseillers municipaux reçoivent avant les débats une documentation chiffrée complète sur les éléments qui seront abordés.

 

 

Le débat d’orientations budgétaires.

 

S’il y a une chose à retenir du débat, c’est le choix déterminé du maire d’abaisser fortement et rapidement l’endettement de la commune.

 

Voyons les chiffres :

 

- en 10 ans, de 2001 à 2011, le montant de la dette (capital restant dû) a été abaissé de 18 à 14 Millions d’Euros ;

 

- d’ici à 2014, le montant sera abaissé de moitié, et ramené à 7 Millions d’Euros !

 

C’est une décision à la fois prudente, opportune et porteuse pour l’avenir.

 

Prudente, car l’Etat voit sa dette atteindre un niveau insoutenable (1.720 Milliards d’euros fin 2011), ce qui va l’amener à faire des économies à tous les niveaux, y compris au niveau communal. Le processus est d’ailleurs en marche avec le gel des dotations financières, et le système de Fonds de Péréquation Intercommunale qui va peser de plus en plus sur les communes riches (…dont la nôtre…) pour alimenter les plus pauvres.

 

Le désendettement est une décision opportune car nous allons disposer de fonds importants avec la vente des sites des Plains Champs et des Tennis des Voisins. Ainsi, tout en répondant aux exigences de la loi SRU, nous pouvons en même temps nous désendetter !

 

Enfin, cela nous permet de dégager des marges de manœuvre supplémentaires importantes pour l’avenir (de l’ordre de 500.000 Euros par an), en diminuant le montant des intérêts à payer annuellement.

 

 

Le budget primitif 2012

 

 Comme dans l’établissement de tout budget, on passe en revue les « rentrées » prévues et les dépenses qui viennent  les équilibrer en conséquence :

 

les dépenses (21,8 Mio d’Euros) sont de deux ordres :

 

                              - de fonctionnement (14,3 Mio): elles alimentent la marche et l’entretien courants de la collectivité comme les salaires du personnel communal, les charges générales d’achats de services, d’énergie, et les charges financières des emprunts….

 

On relève que ces dépenses sont « tenues » : le poste de frais du personnel, qui est la dépense de fonctionnement la plus importante (5,9 Mio), est pratiquement stable d’une année sur l’autre… rassurant quand on entend les attaques de l’Etat contre les dérives des collectivités territoriales en matière d’effectifs ! On constate la même évolution maîtrisée pour les autres charges.

 

                              - d’investissement (7,5 Mio) : elles subviennent à la réalisation et à l’entretien d’équipements de construction, de voirie, de réfection de places ou de bâtiments, elles couvrent également les remboursements du capital emprunté…..

 

En dépit d’une conjoncture générale difficile, les travaux continuent à Louveciennes : le réaménagement de la place des Combattants va suivre, certainement avec le même succès, celui de la place de l’Eglise…

 

On remarque un remboursement du capital dépassant 1,0 Mio : c’est un record historique qui marque une accélération du désendettement ; on ira encore beaucoup plus loin en 2013 !

 

• les recettes (21,8 Mio) sont essentiellement constituées des impôts locaux, des dotations de l’état, des subventions (état, région, département…), des produits de cession :

 

                      - pour les recettes de fonctionnement, on note avec plaisir que les taux d’imposition décidés par la mairie restent au même niveau que 2011. C’est d’autant plus sympathique que les Louveciennois voient déjà sur leurs feuilles d’impôts des taux nettement plus bas que dans les autres communes des Yvelines (le taux moyen pratiqué par la commune est autour de 15%, tous impôts confondus, contre plus de 17% chez nos voisins des Yvelines !) ;

 

                                 - dans les recettes d’investissement on relève les produits de cession correspondant à la vente des Tennis de Voisins (3,8 Mio) : c’est là l’utilisation judicieuse de notre patrimoine foncier évoquée plus haut, qui ouvre la voie au désendettement accéléré et à la nécessaire mise en conformité avec la loi SRU.  

 

 

 

 

 

Sous la houlette d’André VANHOLLEBEKE, qui a en charge directement les finances, le budget de notre commune est traditionnellement débattu au cours de 2 conseils municipaux :

Partager cet article

Repost 0
Published by Louveciennes Energie - dans Actualités
commenter cet article

commentaires