Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nos Articles Par Thèmes

24 décembre 2014 3 24 /12 /décembre /2014 10:24

 

L’avis du Conseil d’Etat est tombé : les élections municipales 2014 sont donc bel et bien annulées et il va falloir revoter….

Dès cet été, après la condamnation du Tribunal administratif, P-F. VIARD aurait dû obéir à une exigence morale et citoyenne en démissionnant, pour que l’on clarifie la situation en organisant au plus vite de nouvelles élections.

Mais il a préféré « jouer la montre » : faire appel lui permettait ainsi de prolonger une gouvernance totalement illégitime – mais légale – pour, pensait-il, « marquer des points ».

D’où un forcing démagogique à tous les niveaux :

-pilonnage des boites à lettres pour distribuer des tracts carrément pré-électoraux, coûteux et grossièrement maquillés en « lettres du maire »,

-dé tricotage hâtif du PLU pour laisser à penser que l’environnement de chacun échapperait à toute construction… les logements nouveaux - sociaux en particulier - étant empilés à VILLEVERT,

-réunions de pseudo-concertation de citoyens organisées par quartier, à la va-vite, pour laisser se débrider des projets illusoires tous azimuts (urbanisme, circulation, sécurité, etc..) censés se concrétiser dès demain dans les actions de la mairie.

L’équipe municipale a ainsi gaspillé son temps et notre argent à monter un décor de communication-concertation en carton pâte, pour camoufler un vide sidéral d’idées, et nous égarer dans un immobilisme profond où rien d’important n’a été entrepris pendant 9 mois.

 

On ne lui dira pas merci pour ce (trop long) moment.

Partager cet article

Repost 0
Published by Louveciennes Energie - dans Elections
commenter cet article

commentaires

Louveciennes Energie 25/12/2014 18:32

Bien sûr; mais, pour rebondir sur le vote du budget, on ne peut pas dire que l'on ait renversé la table:le maire a été d'une extrême frilosité!

La Tribune de Louveciennes 25/12/2014 13:17

Vous le dites en passant mais il faut néanmoins le souligner que toutes les décisions prises par le maire et son conseil municipal (notamment le vote du budget) restent valables. Elles ne sont pas nulles et non avenues.