Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nos Articles Par Thèmes

10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 12:20

Le syndrome du Titanic s’affiche au cinéma, et le « syndrome de l’iceberg »,  vous connaissez ?

La masse émergée de l’iceberg ne représente que 10% de sa masse totale ; de même, nous n’appréhenderions en moyenne que 10% de l’information qui nous concerne, les 90% restants sont immergés dans l’inconnu, enfouis derrière des résumés de Newsletter, des gros titres et leurs sous-titres de journaux lus en diagonale, des norias d’informations radio et TV en continu… 

Résultat : on picore un peu de tout, mais dans chacun d’entre nous, pour tel ou tel sujet important d’actualité, il y a un nul qui sommeille.

L-E a voulu réagir : traiter pour les nuls, donc pour une large audience, un sujet bien actuel… de fond en comble…de A à Z…à 100%... et 360° !

 

Une personne nulle s’est d’ailleurs portée volontaire pour poser ses questions, de la façon franche et directe dont nous avons préservé l’authenticité.

 

C’est le PLU, et c’est pour les nuls.

 

 

1)  Le PLU c’est quoi ?

 

C’est le Plan Local d’Urbanisme qui vient remplacer le Plan d’Occupation  des Sols (P.O.S).

Il est issu de la loi SRU (Solidarité et Renouvellement Urbain /Décembre 2000) qui réformait en profondeur l’approche publique de l’aménagement urbain.

Le P.L.U. est élaboré au niveau communal pour organiser, réglementer et orienter les initiatives en matière d’urbanisme pour les 15 à 20ans qui viennent.

 

2)  Pourquoi ce changement ?

 

D’abord parce que le POS a tenu plus de 20 ans, et qu’en 20 ans tant de choses ont changé : les projets prévus (doublement de la RN.186…), les technologies (implanter des antennes pour les mobiles..) et plus encore les mentalités (préserver l’environnement…).

 

Ce dernier point est majeur, le souci de l’environnement, ou plus largement le développement durable, est au cœur du nouveau projet.

 

3)  En fait, est ce qu’on est obligé d’y passer?

 

Pas forcément, mais la mise en place du PLU est vécue par les Conseils Municipaux comme une formidable opportunité d’évaluer la situation de leur commune et de dégager une vision pour l’avenir plus cohérente, plus solidaire, et plus respectueuse de l’environnement.

 

    4)  Un PLU, ça se fait comment ?

 

Cela prend du temps : environ 2 ans entre la décision du Conseil Municipal de le lancer, et le moment où il devient exécutoire.

 

3 grandes étapes :

        - Le diagnostic : il permet d’établir un état des lieux complet de la commune (population, logement, circulation, espaces verts..) en dégageant les points forts et surtout les voies d’améliorations.

A Louveciennes, cette 1ère étape est terminée.

        - Le Plan d’Aménagement et de Développement Durable (PADD, pour les intimes…) : c’est la grande innovation du P.L.U. puisqu’il dresse la liste des projets et actions retenus en matière d’urbanisme et d’aménagement ; les orientations générales qui en découlent sont illustrées sur des documents graphiques.

        - Le règlement et le zonage : la carte de la commune est présentée sous forme d’une mosaïque de zones de différentes couleurs suivant qu’elles sont urbaines, à urbaniser, agricoles etc.…avec pour chacune d’elles les règles d’aménagement à respecter.

 

5)  Le diagnostic, il nous a appris quoi ?

 

Une foule de choses, puisque notre commune a été examinée sous toutes les coutures…

Par exemple, on s’est rendu compte que le développement de l’urbanisation de Louveciennes s’était fait autour de nos châteaux, puis de nos quartiers historiques, en laissant intactes de grandes surfaces d’espaces verts.

Vraisemblablement, cette voie va être poursuivie, et les extensions futures se feront d’abord à partir du bâti existant.

 

6)  Mais qui fait tout le boulot, et qui décide?

 

C’est effectivement un énorme travail.

Bien évidemment, le Conseil municipal est à la baguette, mais il doit agir en concertation avec 3 types d’acteurs :

-      les experts d’abord, ce sont des techniciens « ès P.L.U. » qui arrivent avec leur boîte à outils et le guident tout au long du processus (Cabinet SCURE…).

-      Les personnes publiques ensuite : d’abord l’Etat, avec sa liste de contraintes imposées, puis diverses instances régionales, départementales et intercommunales qu’il faut associer aux travaux pour avancer en cohérence.

-      Et enfin il y a la population louveciennoise avec laquelle les instances de concertation sont multiples (commission extra municipale, groupes de travail sur tous les grands thèmes abordés, expositions et réunions publiques à chaque étape majeure du P.L.U.).

 

7)  Un nul en PLU, qu’est ce qu’il peut faire pour participer ?

 

Au minimum, en dehors des groupes où il est convié, lire L- Echos, consulter le site de la Ville, venir aux expositions et réunions publiques, et dernier recours, participer à l’enquête publique menée par le Commissaire Enquêteur qui rend son avis sur le P.L.U. préalablement à son vote d’adoption en Conseil Municipal.

 

8)  Le P.L.U., il va changer quoi pour le louveciennois de base ?

 

Rien du jour au lendemain, mais à terme il pourra envisager de mieux se loger, ou loger près de lui ses enfants qui voudront rester à Louveciennes ; un propriétaire sera mieux renseigné sur ce qui est prévu comme aménagement urbain dans son environnement immédiat, et ce qu’il peut faire lui-même pour équiper sa maison (panneaux solaires ?), son jardin (récupération d’eau…).

Maîtrisant bien plus complètement sa politique d’urbanisme, la commune aura davantage les moyens d’orienter et conseiller ses administrés (particuliers, commerces, entreprises…).

 

9)  Et au Pauvre Louveciennois Urbanisé, ça va coûter combien ?

 

A l’échelle du budget communal, c’est un montant modique (60.000€ env., en partie remboursés par des subventions) ; le vrai coût, il est à chercher dans le temps consacré à ce projet par tous les acteurs dont nous avons parlé, techniciens, fonctionnaires et surtout : élus et bénévoles.

La tâche est considérable, mais c’est le prix à payer pour doter Louveciennes, pour les 2 décennies qui viennent, d’espaces verts bien préservés, d’une vie sociale plus harmonieuse, et d’un développement économique revivifié.


Les louveciennois le valent bien !

Partager cet article

Repost 0
Published by Louveciennes Energie - dans PLU
commenter cet article

commentaires