Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nos Articles Par Thèmes

4 avril 2009 6 04 /04 /avril /2009 12:56

La BNP, dans un souci de rentabilité, a décidé de fermer l’agence de Louveciennes.

 

Certains membres du personnel, consciemment ou inconsciemment, n’ont pas mis en évidence dans leur communication avec leurs clients, cette notion de rentabilité mais ont mis en cause la Mairie : pour certains elle n’aurait pas cédé, pour d’autres elle se serait opposée à toute autre implantation.

 

André Vanhollebeke a fait part de son désaccord à propos de ce comportement au Président de la BNP, Michel Pebereau.

 

Celui-ci a demandé à un de ses collaborateurs de lui répondre.

 

Monsieur le Maire a répondu à cette lettre en indiquant qu’effectivement la commune s’était opposée à une implantation au centre commercial du Parc du Château car la responsabilité de la sécurité des transporteurs de fonds relève du maire sur la voie publique, et cette sécurité ne pouvait être assurée dans l’espace privé du Parc du Château car une neutralisation permanente de plusieurs places de parking à cet endroit était impossible.

 

Cette unique réponse a suffit à décourager la BNP de rester à Louveciennes. Une implantation au centre commercial des Clos, qui a été envisagée et qui aurait bien arrangé l’agence Lamy, a été refusée par la BNP. Ceci crédibilise la thèse d’une volonté de la BNP de fermer certaines agences et montre le peu de zèle que les responsables de cette banque ont montré pour rester à Louveciennes.

 

Monsieur le Maire a par ailleurs signalé à la BNP qu’il avait été choqué par le fait que certains conseillers municipaux de l’opposition aient pu être en possession de ce courrier et en aient fait état au cours d’un Conseil municipal, avant même qu’il ne le reçoive.

 

Sur ce point il convient de rappeler que l’article 226-15 du code pénal condamne le fait de détourner des correspondances arrivées ou non à destination et adressées à des tiers, et d’utiliser ou de divulguer les dites correspondances.

 

Une plainte contre "personne non dénomée" a été déposée sur cette base auprès du Procureur du Tribunal Correctionnel de Versailles et Madame la Préfète des Yvelines en a été informée.

Louveciennes Energie

Partager cet article

Repost 0
Published by Louveciennes Energie - dans news
commenter cet article

commentaires